Problèmes

les "problèmes"

Pratiquement pour chaque problème, il y a une solution...

Qui choisir pour votre chien

 

Lorsqu’il y a un problème de “tempérament” qui se traduit par un changement de son comportement normal, nous ferions mieux d’agir.
Vous devez toujours commencer par votre vétérinaire, afin d’exclure la possibilité d’un problème de santé.
Lorsque votre chien souffre de douleurs vasculaires, d’infection, de fièvre, d’inflammation, d’allergie, etc., il finira par changer son attitude, car la douleur ou l’inconfort le stressera.
Dans ce cas, une fois que vous aurez traité la cause, votre chien retrouvera son état normal.
Si un état de santé n’est pas la raison sous-jacente de son changement de tempérament, vous devriez vous poser cette question:
qu’est-ce qui le déclenche et quand fait-il ce qu’il fait?
Lorsque votre chien souffre de douleurs musculaires, d’infection, de fièvre, d’inflammation, d’allergie, etc., il finira par changer son attitude, car la douleur ou l’inconfort le stressera.
Dans ce cas, une fois que vous aurez traité la cause, votre chien retrouvera son état normal.
Si un état de santé n’est pas la raison sous-jacente de son changement de tempérament, vous devriez vous poser cette question:
qu’est-ce qui le déclenche et quand fait-il ce qu’il fait?
Selon la réponse, vous devriez être en mesure de décider si le problème de votre chien est dû à un manque d’éducation ou à un problème de comportement.
Par exemple, si votre chien est surexcité et heureux de se promener, il tire en laisse.
L’éducateur vous montrera comment gérer les symptômes du problème, avec des laisses/méthodes anti-traction, à mettre en œuvre dans votre éducation quotidienne.
D’un autre côté, pour le même problème, le comportementaliste découvrira la raison sous-jacente qui déclenche le comportement de «tirer».
Votre chien peut réagir à des stimuli spécifiques, car il est mal à l’aise en présence d’autres chiens, des vélos, des enfants, etc., il tire donc pour aller le plus loin possible.
Dans ces circonstances, aucune des mesures anti-traction ne vous aidera.
Vous devez le désensibiliser à ses déclencheurs, en travaillant méthodiquement pour renforcer sa confiance en soi et quand il ne se sentira plus menacé – il cessera de tirer.
C’est la même procédure pour la plupart des problèmes courants des chiens, comme aboyer, pleurnicher, sauter, mastiquer, mordre, creuser, etc.
Vous découvrez d’abord les déclencheurs de la réaction problématique, puis vous procédez en conséquence.
Soit en l’éduquant, soit en reconstruisant sa confiance, en créant de nouvelles voies neuronales et en lui présentant une autre façon de faire face.

Problèmes courants

 
aboyer-bark

Aboyer

Les chiens ont leur propre langue et une partie de celle-ci est de produire des sons. Notre objectif ne devrait pas être d'éliminer ce langage mais de le comprendre et d'en reconnaître les raisons qui le motivent, par conséquent de le ramener à un niveau et une intensité que l'on peut accepter, tout en permettant au chien d'agir naturellement.
La classification d'aboiement consiste aux suivants: 1. Aboiement d'excitation, 2. Aboiement d'alerte, 3. Aboiement de peur, 4. Aboiement de garde, 5. Aboiement de frustration et 6. Aboiement appris.
L'aboiement fréquent n'a pas de cause particulière, il exprime le plus souvent un état émotionnel, peur, colère, frustration, détresse de solitude ou des intentions, marquage du territoire, alerte etc.
L'aboiement persistant a pour origine différents facteurs: troubles du comportement, mimétisme, problème de santé etc.
Pour presque tout type d'aboiement il y a une solution, des méthodes variables à utiliser pour régler, re-éduquer votre chien en lui apprenant un nouveau comportement.

pleurnicher-whining

Pleurnicher

Les chiens pleurnichent pour communiquer leur état physique, mental ou émotionnel, mais chaque type de gémissement émis, ne veut pas dire la même chose dans son langage. Un chien peut pleurnicher parce qu’il est excité, anxieux, frustré, ou craintif. Voici quelques cas qui déclenchent cette réaction:
Un Besoin physique, quand il faut se soulager, son instinct lui demande de sortir pour faire ses besoins (pour les chiens qui vivent à l'intérieur de la maison).
Un problème physique, de santé, qui indique une potentielle douleur, un malaise & dans ce cas le chien peut être en position "couché" avec la posture de "soumission". Un tel comportement vous oblige de consulter votre vétérinaire.
L'état mental, la peur, l'anxiété, la frustration, l'excitation ou la joie, ces émotions peuvent provoquer des gémissements.
Pleurnicher peut devenir un comportement indésirable donc il faut apprendre "lire" et comprendre les émotions du chien pour qu'on puisse corriger quand il le faut.

rappel-recall

Rappel

Le rappel est le signal/commande/indice, qui permet de récupérer votre chien en toute circonstance, probablement le signal de plus grande importance, surtout au début de la vie de votre chiot. Par contre il faut pas abusez en le répétant plusieurs fois. Dans le cas ou votre chien refuse de venir après 2-3 répétitions, vous devez aller le chercher calmement, sans lui infliger de stress ni de la peur, conduisez-le simplement à l'endroit où vous vouliez qu'il soit et quelques minutes après vous le relâchez à nouveau.
Évitez les erreurs courantes comme de l'appeler pour lui mettre la laisse, arrêter de jouer, finir la promenade, réprimander, intimider et punir pour son comportement indésirable, parce-que tout ça mènera à une mauvaise association avec le rappel. Son nom et le signal pour venir vers vous, doit être renforcé positivement avec beaucoup d'enthousiasme de votre part, des friandises, des câlins, du jeux ou des félicitations verbales, pour obtenir le meilleur résultat.

tirer-la-laisse

Tirer la laisse

Avouons-le, tous les chiens sont heureux d’être dehors, alors ils se laissent submerger par toutes les nouvelles odeurs, paysages, autres animaux etc. et cela peut conduire à oublier leur maître ainsi que tout ce qu'on leur demande de faire.
Le harnais Easy-Walk est une excellente alternative pour les "grands tireurs".
N'utilisez surtout pas le collier qui peut évoquer des lésions oesophagiennes et trachéales, une paralysie du nerf laryngé, des lésions des vaisseaux sanguins oculaires, une hypothyroïdie etc.
Si votre chien est facilement distrait, gagner son attention et récompensez-le de se concentrer sur vous.
Lorsque vos promenades quotidiennes se déroulent dans le même environnement, le chien devient familier et tire vers la destination finale, donc par changer souvent la routine de sa promenade, peut aussi aider.
Le début d'une promenade est toujours plus difficile, alors que le chien est très excité d'être dehors, mais après une longue marche ou un jeu, il suivra joyeusement votre rythme.

chewing

Mastiquer

La mastication est un comportement naturel et bénéfique jouant un rôle vital dans le développement physique du chien, en particulier chez les chiots. l’action mécanique de la mastication permet de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire, en limitant la formation de tartre sur les gencives.
Les chiens mastiquent pour diverses raisons, quand ils commencent à former leurs dents adultes est la raison la plus évidente, mais pas beaucoup de gens sont conscients d'une autre période de dentition entre 6 et 12 mois, lorsque les dents s'installent dans l'os de la mâchoire. Ceci serait une période de grand inconfort pour le chien, donc il a un besoin physiologique pour la mastication. D'autres raisons seraient la déficience en fibres dans sa nourriture ainsi que l'ennui, le manque d’exercice physique et mental.
Quand cela devient un problème, avec des victimes comme des chaussures, livres, meubles, papiers etc, il faut tout d'abord commencer par changer sa nourriture et en suite rediriger son attention vers les objets à mâcher de votre choix.

sauter

Sauter

En sautant, votre chien cherche simplement votre attention et / ou exprime son état intérieur, sa joie, son espièglerie, son excitation, son enthousiasme, etc. ce n'est absolument pas un comportement "dominant". Ni un problème lié à la race non plus, mais principalement basé sur son manque d'éducation. La racine de ce comportement normal et naturel, réside dans le jeune âge du chiot, alors qu'il essaie de régurgiter la nourriture de la bouche de sa mère et avec le temps cela devient une démonstration d'enthousiasme. Il existe différentes solutions pour éliminer ce comportement, l'une consiste tout simplement à ne pas l'encourager, en ignorant le chien, lui tourner le dos pendant qu'il l'exécute et éviter le regarder.
Par contre "ignorer" peut échouer avec les chiens excités-persistants, donc dans ce cas il doit être reconditionné pour offrir un comportement alternatif - au lieu de sauter sur vous ou sur d'autres. Alors qu'il est sur le point de "sauter" demandez-lui de s'asseoir, ou d'aller chercher un jouet, ou dire bonjour en donnant sa patte, etc.
Récompensez immédiatement après qu'il offre le comportement souhaité, répétez et renforcez le résultat réussi. Les chercheurs "d'attention" finiront par comprendre que gagner une récompense, une caresse, du temps de jeu etc. résultera d'un comportement calme et poli.

creuser

Creuser

Creuser est une activité tout à fait naturelle pour les chiens.
Certains le font pour trouver un peu de fraîcheur lorsqu’il fait chaud, d’autres tout simplement car ils s'ennuient, ou ils sont empêchés d'effectuer un comportement pour lequel ils sont très motivés, mais plus souvent les chiens creusent parce que c’est un passe-temps agréable!!!
Vous pouvez corriger ce comportement - désagréable pour certaines personnes - en montrant à votre chien les limites et en le guidant vers le lieu approprié pour le faire.
Si vous avez un jardin, clôturez l’endroit que vous souhaitez protéger et laissez un espace ouvert, dans lequel vous autorisez votre chien à accéder. Présentez-lui cet espace en le motivant de rester pour jouer et s'exprimer.

anxiété-de-separation

Stress et/ou Anxiété

Le stress est un phénomène naturel et biologique, qui permet au chien à priori de se protéger. Un chien stressé ou anxieux est victime d’une émotion qu’il ne peut pas contrôler. Les raisons qui déclenchent le stress sont multiples, sans parler de notre stress personnel, que nous lui communiquons involontairement.
Lorsque le stress persiste après le départ du stresseur, il devient anxiété. La plus courante de toutes, celle de l'anxiété de séparation, un problème extrêmement important à résoudre et le plus difficile et longue à traiter, car il peut récidiver au cas de changement de notre mode de vie et de routine. La modification réussie repose sur la patience et persévérance, en commençant par familiariser le chien aux petites absences des quelques minutes, qui évolueront graduellement aux plus longues. En rentrant chez vous, éviter les grandes manifestations de joie, les gestes exagérées, rester calme et féliciter ou récompenser votre chien - avec des friandises ou du jeu - seulement quand il sera calme. Pour leur faciliter la vie avant de quitter la maison, nous pouvons leur proposer un peu d'exercice physique et/ou mental, s'il n'y a pas de temps à leur consacrer, nous pouvons leur offrir des jouets comme des Kongs et des puzzles avec des friandises, pour les occuper pendant notre absence.

stress-agression

Agression

Il faut savoir que les chiens ont un instinct naturel à essayer d’éviter, ou de résoudre les conflits, plutôt que de les créer.
Une déficience génétique par contre, peut provoquer l'agressivité de l'animal, malgré tous les efforts d'une bonne éducation et de socialisation. Le stress, la peur et l'agression sont étroitement liés, un chien demonstrant de l'agression, il nous communique qu'il est stressé d'une façon ou d'une autre. L'agression est un réflexe de défense, qui sert d'avertissement avant d'en arriver à l'attaque.
Pratiquement tous les types (défensive, compétitive, territoriale, nerveuse, par douleur etc.) résultent d'un manque de confiance de l'animal qui mène à la peur.
L'entraînement avec des méthodes coercitives, la force et les réprimandes peuvent également conduire à l'agression.
Tous les chiens peuvent arriver au point de mordre, dérivant de différentes raisons: un manque de socialisation, une mauvaise expérience, une prédisposition à la crainte, par irritation, un maître très "dominant" - autoritaire, une mauvaise alimentation, un problème médical etc. De ce fait, il est toujours possible d’éviter une agression, tout simplement en observant les signaux qui communiquent vos chiens.

coprofagie

Coprofagie

La coprophagie (la consommation de ses propres matières fécales ou celles des autres) est un comportement déclenché par de multiples raisons.
Cela pourrait être la curiosité (chez les jeunes animaux), pour compenser une carence nutritionnelle, due à une déficience pancréatique, à des parasites intestinaux, à l'ennui, au stress ou tout simplement au goût.
Les additifs alimentaires anti-coprophagie commerciaux, ne fournissent pas l'efficacité 100% que nous espérons.
Lors d’une étude, aucun ne fonctionnait plus que 2% et beaucoup n’avaient aucun effet.
La punition ne donnera pas non plus le résultat qu'on veut, le désir est toujours là, même s'il nous offre momentanément, le comportement souhaité. Nous devrions essayer de traiter le problème de manière proactive, en appelant le chien vers nous et en l'éloignant le plus possible des excréments.

Canine-Principles

Canine Principles

Certifié - Comportement Canin Réactif

UK-Rural-Skills-Certified

Compétences Rurales Britanniques

Accrédité - Comportement Canin Réactif